newsletter 46 | mars 2017

CONTENU ET TECHNO : PLUS QU’UN MARIAGE
SETH GODIN : “LE STORYTELLING FONDEMENT DE TOUTE STRATÉGIE MARKETING”
LES 4 P DU MARKETING REVISITES : FONDAMENTAUX DU CONTENU


CONTENU ET TECHNO : PLUS QU’UN MARIAGE

Le besoin en contenu est de plus en plus segmenté et les attentes vont vers une personnalisation de plus en plus forte autour d’un centre d’intérêt, d’un comportement, d’une situation ou d’une adhésion plus ou moins marquée. Fini le même contenu pour tous !

C’est là que la techno entre en jeu :

  • en amont pour identifier et catégoriser les “cibles” (recueil et analyse data, items précis) et en tirer des règles éditoriales
  • lors de la création des contenus pour produire sous des formes variées des éléments assemblables
  • en diffusion pour agréger les messages, les adresser et les publier précisément
  • en retour pour analyser la performance selon des critères définis (contribution du contenu à…)

Toute mise en place d’un hub éditorial ou newsroom (quelle que soit sa taille, chez Scoopitone c’est 1/5 en équivalent  j/h) doit impérativement s’appuyer sur des applications et solutions ad hoc. Ce n’est pas le choix qui manque.

SETH GODIN : “LE STORYTELLING FONDEMENT DE TOUTE STRATÉGIE MARKETING”

Nous confrontons souvent nos intuitions aux positions de Seth Godin. Relevées dans une récente interview, nous les partageons avec vous. Faites-en bon usage !

  • Dans ce bruit permanent, dans ce flux discontinu de messages, seule une communication non seulement acceptée, mais également pertinente, personnelle, aura de la valeur.
  • Si elles agissent différemment, font preuve de générosité, se montrent transparentes et même vulnérables, alors les marques auront une chance d’être entendues. Et, cerise sur le gâteau, elles construiront et animeront une communauté, elles connecteront les individus les uns avec les autres… Car, tel est le but de la vie, appartenir à une communauté…
  • La différenciation réside dans le storytelling qui leur est associé, dans les promesses qui leur sont faites.
  • Qu’elles s’engagent sur des sujets qui nous sont propres et chers, voilà tout l’enjeu des marques post-industrielles… Elles doivent prendre position.
  • La force d’une marque ne se mesure plus à ses capacités de production, mais plutôt à celles de mobilisation.
  • Il ne s’agit plus du prix, mais plutôt de l’émotion et de l’expérience apportées.

LES 4 P DU MARKETING REVISITES : FONDAMENTAUX DU CONTENU

S’il n’est plus à démontrer l’importance du contenu dans toute stratégie digitale, il reste à convaincre de produire un contenu réellement efficace, ne serait-ce que pour émerger du flot toujours plus puissant d’informations disponibles.

Quelle que soit sa nature (structurellement informatif, ludique, mobilisateur, promotionnel…), il est  impératif qu’il obéisse aux 4 attentes vitales (bénéfices) que sont :

  1. Le PLAISIR : avant tout créer une émotion, jouer sur le rire ou la sympathie, éviter l’anxiogène ou le négatif
  2. Le PRATIQUE : de l’utile pour un bénéfice immédiat (gagner du temps, de l’argent, de l’efficacité)
  3. La PENSÉE : connaitre, apprendre, comprendre, savoir
  4. Le PARTAGE : faire partie d’un ensemble, d’un groupe pour se reconnaître et exister socialement

REVUE DE LIENS : BILLETS, ÉTUDES, BEST PRACTICES