newsletter 42 | octobre 2016
 
ATTENTION AUX EXCÈS DE CONTENUS
LE CONTENU EST MULTIFORME : SES 5 TYPES
FACILITER LA LECTURES SUR ÉCRANS : 5 RÈGLES DE BASE
 

Omar Akhtar, managing editor chez Altimeter. introduit un récent rapport par une constatation cinglante :
Je pense que beaucoup de marques dépensent beaucoup d’argent et de ressources pour délivrer une grosse quantité de contenu qui dans sa majorité n’est pas lue ou est inefficace. La raison ? Elle n’apporte pas de valeur au client.”
Si pour beaucoup, le désormais le fameux “content is king” est assimilé, nombreux sont ceux qui se rendent coupables d’excès : trop de contenus et surtout un contenu inefficace car mal pensé et mal produit.L’objectif de toute stratégie éditoriale est d’optimiser le(s) couple(s) support(s)-contenu(s) dans un but contributif affirmé et quantifié (vente, image, engagement…). Dans ce contexte, “l’infobésité” du contenu de marque est particulièrement pénalisant.Ne saoulez pas vos lecteurs, entraînez-les !


Il peut être utile de bien identifier les contenus dont on a besoin. Il en existe cinq formes :

RÈGLE DE BASE N°1 DE L’ÉCRITURE WEB : FACILITER LA LECTURE
LES LECTEURS SONT MOINS ATTENTIFS SUR LES ÉCRANS
Nous sommes exposés à 5 fois plus d’informations qu’il y a 30 ans, avec environ 100.000 mots lus chaque jour
La vitesse de lecture est inférieure de 25% sur le web.
Moins de 30% des mots d’une page web sont lus en moyenne
On lit “en diagonale”
DES TEXTES PLUS COURTS ? PAS FORCEMENT…MAIS
des paragraphes courts, aérés
ponctués par des intertitres, des photos, des vidéos, des citations, des verbatims, des captures de tweets, des hyperliens…
des enrichissements graphiques : “bullet points”, majuscules, typo…
L’UTILISATION DE LA COULEUR
Importante, mais surtout pour la hiérarchie du contenu plus que pour la compréhension du sujet
A utiliser avec parcimonie : 3 à 4 couleurs maximum
Certaines couleurs répondent à des codes culturels
LE TEXTE ET LE FOND
Créer un contraste entre le fond et le texte de la page :
Le contraste maximum = caractères noirs sur fond blanc
Des caractères blancs sur fond noir = lecture 10% plus lente
LES POLICES DE CARACTÈRES
Les polices sans sérif facilitent la lecture
Les versions suivantes sont reconnues par tous les navigateurs

DES ÉLÉMENTS TYPOGRAPHIQUES QUI PEUVENT CONTRARIER LA LECTURE MAIS QUI CONTRIBUE AU RÉFÉRENCEMENT
Éviterd’écrire en italique ou en majuscules (sauf pour de titres)
De souligner des mots (assimilé aux hyperliens)
De privilégier le gras comme enrichissement


REVUE DE LIENS
billets, études, bests practices…