newsletter 52 | octobre 2017

LE DIR COM DE DEMAIN, UN RÉDAC CHEF

2-3 TRUCS A SAVOIR POUR RÉUSSIR SA BOX


billet

La transformation est partout et impacte nos organisations et nos attitudes. La communication n’échappe pas à l’obligation de repenser sa mission et son action. Que devient le Dir Com dans cette mutation ?

DES CHANGEMENTS FONDAMENTAUX ET IMPACTANTS

Osons un grille de lecture au prisme de la règle des trois unités du théâtre classique :

  • Unité de lieu : Il est bien loin le temps où le seul lieu d’expression et d’échange était l’agora. Les médias, porte voix de la discussion, se sont multipliés de façon exponentielle et toujours plus vite ces 20 dernières années.
  • Unité de temps : Là aussi, fini de circonscrire toute action de communication à une période bornée. Plus que le moment c’est la perception de la temporalité par le récepteur du message, que l’on peut assimiler à la disponibilité, qui prime.
  • Unité d’action : Si la communication n’est pas bouleversée dans son fond (les principes de base de toute bonne communication perdurent, ils ne doivent qu’être adaptés), sa forme l’est. Ce n’est plus un format d’un message qu’il faut émettre mais de multiples.
A COMMUNICATION MULTIFORME, DIR COM PROTEIFORME

Pour répondre à ces contraintes, le Dir Com, interne ou externe, doit impérativement ajouter le questionnement : où, quand, comment ?
Il est successivement un stratège (plateforme de marque, ligne éditoriale, mission), un organisateur (choix sujets/messages et des supports, planning de publication…) et un donneur d’ordre (brief, validation avant diffusion).
Nous le voyons comme un Rédacteur en Chef, qui tel un Chef d’un Orchestre dont il aurait écrit la partition, “pilote” et “dirige” la création, la mise scène et la diffusion/promotion de toutes les actions de communication et de circulation d’informations.
A preuve, les newsrooms, véritables rédactions, avec tout le matériel pour produire et diffuser, qui apparaissent dans les entreprises.


pratique

LA BOX :  UN MEDIA AVANT TOUT !

La box abordée comme un canal de distribution mais surtout comme un média à part entière.
Il existe une multitude de boxs (cf. sites : La Box du mois ou Toutes les boxs) et le succès est au rendez-vous (cf. article BPI – le marché florissant des boxs mensuelles).
Mais l’immense majorité d’entre elles ne sont que des “colis” d’où l’expérience client est partiellement absente.
C’est un frein à leur réussite.


revue de liens

BILLETS, ÉTUDES, BEST PRACTICES…