newsletter 58 |avril 2018

Le contenu au défi de la voix

10 tips pour réussir une vidéo virale


Parmi les tendances que nous avons identifiées pour 2018, il en est une qui va bouleverser notre rapport au contenu : la voix.
Initiée par la technologie (smartphones, objets connectés, assistants vocaux), la consultation passe de plus en plus par l’audio. Les médias constatent que les pastilles audio ou les podcasts sont de plus en plus écoutés sur leurs plateformes. Facebook et Twitter préparent des applications qui permettront d’enregistrer des messages et de les écouter au détriment du texte.
C’est un vrai défi qui attend tous les acteurs du digital.

En direct du SXWS 2018 : 55% des américains de 18/49 ans utilisent des assistants vocaux, la traduction des langues est devenue pertinente et efficace (le direct pour bientôt), l’IA et capable de comprendre différents accents et des intonations (humeur).

Gérer les référencements et la visibilité

Avec la voix, les moteurs de recherche ne pourront proposer que 2 ou 3 résultats, dont 1 sponsorisé, contre une quinzaine sur une page.
Il faut travailler en permanence la longue traîne et parier sur l’apprentissage de l’utilisateur dans la formulation de sa requête

Faciliter la circulation dans les sites

C’est un enjeu pour l’UX que de guider le visiteur par la voix.
Il convient de revoir l’architecture des sites,  e-commerce et services, en fonction de parcours beaucoup moins linéaires (comme en suivant un sommaire ou une liste) et installer des modules de compréhension de la voix, via l’IA et le machine learning.

Renforcer le service

En faisant basculer les chatbots sur la voix, en installant des assistants audio (FAQ, orientation, conseil) et en rendant les accès sécurisés (mot de passe) vocaux.

Proposer des contenus audio

Plusieurs pistes s’ouvrent : créer des podcasts, doubler les vidéos d’un contenu audio qui soit plus qu’un support de l’image, lancer une webradio (en particulier en communication interne), réaliser des directs autour d’événements…

 



CHECK -LIST CLIP VIDEO

SI la vidéo est devenue le vecteur incontournable d’une bonne communication web (la vidéo représente 80% du trafic global d’internet), elle doit, comme tout contenu digital, être pertinente pour susciter l’intérêt. Nos conseils pour être performant devant l’écran.

1 | Plus c’est long, moins c’est bon…
S’il n’existe pas de durée optimale pour une vidéo de présentation ou pour une interview, une règle d’or s’applique cependant : soyez bref, pour profiter au maximum de la capacité de concentration de votre auditeur ! Pour cela, il est impératif de définir précisément l’objet de son intervention, de circonscrire le sujet. Il faut parler utile !

2 | Pas d’improvisation
Même les meilleurs communicants ont besoin de préparer leur discours sur papier : tracez les idées force, notez les exemples, racontez les anecdotes par écrit, imaginez les enchaînements, écrivez des “phrases chocs”… Tout ce travail préparatoire permet de se mettre les « idées en bouche » et donc d’être plus “fluent” au moment du tournage.
 
3 | Mais soyez vivant !
Préparez votre intervention, mais n’apprenez pas par cœur. Un texte récité, c’est l’assurance de voir fuir votre auditoire. Le naturel fera la force de votre discours. Privilégiez les phrases courtes et oubliez les digressions. N’hésitez pas à illustrer votre propos d’exemples et d’anecdotes si votre propos s’y prête. Pour faciliter le montage, marquez de courts silences entre chaque partie de votre discours.

4 | Continuez, quoiqu’il arrive
Un chat passe devant l’objectif ? Un cri retentit à l’extérieur ? Ne vous arrêtez pas pour autant et continuez votre discours, en reprenant la phrase que vous aviez commencée. Au pire, vous ferez une deuxième prise. Au mieux, l’incident sera supprimé au montage si vous tournez avec deux caméras.
 
5 | Droit dans l’œil
Votre auditeur, c’est la caméra. Fixez toujours l’objectif comme s’il s’agissait de votre interlocuteur. Vérifiez bien que vos yeux sont à la même hauteur que la caméra : si vous vous filmez en plongée (vue du dessus), vous serez écrasé par l’image. A l’inverse, un plan en contre-plongée (vue du dessous) vous donnera un air martial et peu avenant.
 
6 | Pas de tenues qui piquent les yeux
Certains motifs, comme les rayures ou les points, peuvent rendre folles certaines caméras qui auront du mal à faire la mise au point. Préférez des tenues unies et uniformes. Attention au décor également : ne multipliez pas le nombre d’informations visuelles dans votre vidéo au risque de polluer votre discours et votre image (pensez aux incrustations de textes et aux sous-titres qui seront ajoutés au montage).
 
7 | Ne jouez pas les potiches
Debout ou assis, ne restez pas figé ! Une bonne communication passe, aussi, par le langage du corps. Variez les poses (sans sortir du cadre !!!) et utilisez vos mains pour appuyer vos éléments de discours. Vous n’en serez que plus charismatique !
 
8 | Cadrez serré
Le mobile devient le premier device pour la consommation de vidéo online. On évitera donc les grands plans larges pour privilégier les plans serrés (plan taille et gros plan) afin d’assurer une bonne présence à l’écran.
 
9 | Restez dans la lumière
A moins de témoigner de manière anonyme, vérifiez de disposer d’un éclairage direct et de face. Les caméras peuvent corriger un manque de lumière (en altérant la qualité de l’image) mais elles ne règleront pas un contre-jour.
 
10 | Du bon son
Le son est aussi important que l’image. Pour une interview, le micro-cravate reste l’accessoire indispensable pour capter la voix sans bruits parasites. Vous voulez illustrer votre vidéo avec de la musique ? Attention aux droits d’auteur !



BILLETS, ÉTUDES, BESTS PRACTICES

Médias et marques : y a-t-il une vie après Facebook ? (Social Media Club)
La force de l’écrit dans l’économie numérique (Maddyness)
Étude Comscore sur le digital en 2018, pratiques et comportements
Les intentions des directeurs marketing : réseaux sociaux et contenu (Newbase)
Storytelling: les recettes d’un script doctor (l’ADN)
Créer un e-commerce rentable en 7 étapes (Webmkg&Co’m)
Titrailles et médias sociaux : le piège à clics fonctionne  bien (Influencia)
On a trouvé la recette magique pour faire des vidéos sur les réseaux sociaux (l’ADN)
Les atouts de la vidéo en com interne (Novastream)