newsletter 63 | octobre 2018

Livre et magazine : la revanche des oubliés

Les clés pour réussir le lancement d’un média de marque

 


Dans un précédent billet, nous alertions sur la force du papier, notamment en communication interne.
Les contenus d’un magazine distribué directement chez les collaborateurs sont plus consultés (accès facilité, mode de lecture plus paralique, reprise en main, circulation…). Après avoir testé le webmag, diffusé via mail ou sur l’Intranet, tous nos clients sont revenus au papier.
Encore plus “old school”, le livre de marque ou le livre blanc imprimés rencontrent un succès croissant. Certains sont même coédités avec des maisons d’éditions.
Plusieurs raison à cela :

Le livre et le magazine offrent un espace de respiration.

Tout manager à besoin de s’extraire du quotidien et de prendre du recul pour construire sa réflexion. Il doit aussi être concentré pour identifier les enjeux d’une problématique, assimiler les réponses faites par d’autres et synthétiser ses acquis.
Le livre, par son objet même, favorise cet “isolement”

Le livre et le magazine sont devenus rares.

Ils n’en sont devenus que plus précieux. Il se créé un rapport quasi affectif et de plaisir dans la lecture, attitudes bénéfiques à la marque

Le livre et le magazine portent la parole d’experts.

Pratique, utile, formateur, le livre permet aussi l’exposition des collaborateurs et des partenaires dans un rôle d’expert et de sachant, au fait des enjeux du secteur et du métier. Il renforce par là l’image de la marque comme un acteur incontournable de son écosystème économique et industriel

Le livre et le magazine aident à la curation et favorisent la connaissance.

Si l’information est trouvable sur le web, elle est dispersée et pas toujours facilement décelable. Le livre joue en rôle de curateur. Il hiérarchise, mets en perspective et enrichit l’information. C’est un puissant outil de synthèse pour le manager.

Le livre et le magazine renforcent la qualité des contenus.

Parce que le livre imprimé va avoir une durée de vie largement plus longue que toute publication sur le web, à fortiori une e-newsletter, mais aussi pour toutes les raisons évoquées plus haut, le livre demande une attention particulière dans sa conception et sa rédaction. Il n’en est que plus efficace

Le livre et le magazine en disent beaucoup sur la marque.

Sa forme, sa maquette, ses contributeurs, son ton, sa distribution. Autant de facteurs qui reflètent la marque et la portent.


 

Billets, études, bests practices
La sélection de Scoopitone

 


 

Cadrage éditorial, un méthode pour ne pas rater
le lancement d’un media de marque